Eliane Monnier | Biographie
Biographie

Quelques mots sur mon parcours

Je suis née en Suisse et passe toute mon enfance à Premier, petit village du Pied du Jura (VD). Très jeune, je suis attirée par les activités créatrices ainsi que par les voyages. A 12 ans j’écris dans un de mes nombreux carnets qu’un jour je vivrai en Afrique. A 18 ans j’effectue un premier séjour au Tchad puis renouvelle l’expérience trois ans plus tard. En 1992 j’obtiens mon diplôme d’infirmière, travaille quelques années au CHUV avant de repartir pour un séjour en Afrique du Sud avec mon mari et notre premier enfant. C’est en Afrique du Sud que je m’initie à l’aquarelle avec la peintre Marion Langton.

De retour en Suisse, s’annoncent notre 2ème puis 3ème enfant. Le travail à la maison comme à l’extérieur ne me laisse guère de temps pour peindre, toutefois d’autres formes de créativité resteront présentes, entre autres la création d’un théâtre de marionnettes.

En 2002, nous retournons en Afrique en famille pour un séjour de 6 ans au Mozambique. C’est là que, confrontée à tant de différences et de sentiments contradictoires, l’expression picturale devient une nécessité me permettant de digérer et d’exprimer les émotions qui me traversent. Une fois établie à Maputo capitale du Mozambique, j’ai l’occasion de rencontrer plusieurs artistes ce qui a un effet très stimulant pour mon propre travail. Il en résulte une première exposition en 2006 à la Galerie de la Cour à Romainmôtier et une seconde en 2008 au Centre Culturel Franco-Mozambicain à Maputo.

De retour en Suisse en 2008, je partage dans un premier temps ma passion pour la peinture avec ma profession d’infirmière avant de me lancer comme artiste indépendante en 2014. Afin d’approfondir mes connaissances artistiques je participe à plusieurs stages de peinture avec Elisabeth Llach puis m’inscris aux 3 années de formation M-Art dessin-peinture avec Myriam Decroze. Entre 2013 et 2016 je réalise deux expositions individuelles « Terres d’enfance » à Pomy et « Jardins secrets » au Théâtre de la Tournelle à Orbe. De plus je participe à plusieurs expos collectives dans le cadre de la formation M-Art. La dernière est réalisée en mai 2016 dans le cadre du diplôme M-Art sur un thème imposé « Le monde, un monde, mon monde » et pour lequel j’aborde la question de l’exil.

En 2014 j’initie l’« atelier du baobab » qui offre des cours en atelier, ainsi que des stages de carnet de voyage  en Afrique et en Europe. A ce jour deux carnets de voyage en Afrique du Sud et un troisième en Bourgogne ont été réalisés. Les retours très positifs, l’intensité des partages et la créativité débordante de chaque participant qu’il soit novice ou entraîné m’encouragent à poursuivre avec enthousiasme dans cette voie !